EOLFI, maitre d’ouvrage de la ferme pilote de Groix & Belle-Île, poursuit ses études pour finaliser sa connaissance de la zone et a déployé le 20 septembre une bouée LIDAR (Light Detection and Ranging) sur la zone d’étude du projet.

Cette bouée, spécialement adaptée à des fonds de plus de 50 mètres, est installée pour une durée d’un an à proximité de la zone du projet de ferme éolienne de Groix et Belle-Île. Elle va permettre à la société EOLFI de collecter et d’analyser pendant toutes les saisons une quantité très importante de données : la vitesse et la direction du vent jusqu’à 200 mètres de hauteur et notamment à celle du rotor de l’éolienne, ainsi que la direction des vagues et des courants sur toute la profondeur. En début de projet, ces données ont été estimées à partir de mesures réalisées sur l’Île de Groix mais à ce stade des études, il est nécessaire de disposer de données mesurées réelles et pendant une année entière. Cela est essentiel pour obtenir une estimation précise de la future production d’énergie de la ferme et optimiser le dimensionnement des flotteurs.

L’emplacement de cette bouée a été étudié en concertation avec les différents acteurs maritimes de façon à être le plus proche possible de la zone, en limitant l’impact sur les autres usages. Cela a fait l’objet d’une collaboration avec le Comité Départemental des Pêches Maritimes du Morbihan, la Préfecture maritime et la direction de la mer, du développement maritime et du littoral.

Relais de croissance complémentaire aux énergies renouvelables terrestres, l’éolien flottant offre un potentiel considérable de développement en permettant d’installer des éoliennes à plus de 50 m de profondeur. Il représente une avancée technologique décisive qui permettra en outre de minimiser l’impact visuel, de profiter de vent important et régulier, en réduisant les conflits d’usage de la mer.

Site unique en France, la zone de Groix présente l’avantage d’offrir des conditions de mer parfaitement représentatives du marché potentiel au niveau mondial.

 

Rappel du projet Les éoliennes flottantes de Groix et Belle-Île

La société de projet les Eoliennes flottantes de Groix & Belle-Ile a été désignée lauréate le 22 juillet 2016 de l’Appel à projets EOLFLO de l’ADEME portant sur le développement de fermes pilotes d’éoliennes flottantes. Elle est détenue dans le cadre d’un consortium entre CGN EE, EOLFI, la Caisse des Dépôts et Meridiam et en partenariat avec General Electric, Naval Energies et Valemo. Le projet consiste en l’installation, entre Groix et Belle-Île et par 60 à 70 mètres de fond, de 4 éoliennes de grande puissance (6 MW chacune), à l’horizon 2020.

RTE a été chargé par EOLFI de procéder au raccordement au Réseau Public de Transport, de l’installation d’une puissance installée de 24 MW.  

 

 

Télécharger le communiqué

 

 

Recent Posts