LE PROJET DE GROIX & BELLE-ILE
LAUREAT DE L’APPEL A PROJETS EOLFLO LE 22 JUILLET 2016

Le projet des Eoliennes flottantes de Groix & Belle-Île est lauréat de l’appel à projets EOLFLO de l’ADEME. Il est porté par la société Ferme Eolienne Flottante de Groix & Belle-Île regroupant EOLFI, CGN Europe Energy, et la Caisse des Dépôts et Consignation. Les 4 éoliennes de ce projet pilote, démonstrateur de la technologie flottante, produiront environ 90 GWh alimentant l’équivalent  de consommation électrique de 46 000 habitants par an, soit l’équivalent de près de 80% de la ville de Lorient. La ferme pilote sera raccordée au réseau électrique sur le poste de Kerhellegant à Plouharnel. Le projet est soutenu par les Investissements d’Avenir à travers le programme « Démonstrateurs pour la Transition écologique et énergétique » mis en œuvre par l’ADEME.

LE CHOIX DU SITE

La Conférence Régionale Mer et Littoral de Bretagne puis l’ADEME ont retenu le site des éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île après concertation avec l’ensemble des parties prenantes : élus, services de l’Etat, usagers de la mer, représentants socio-professionnels et associatifs. Le site des éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île est en effet apparu comme un secteur favorable à l’accueil de la ferme pilote, essentiellement pour les raisons suivantes :

  • Secteur représentatif des conditions de mer de l’essentiel du marché mondial pour l’éolien flottant
  • Proximité d’infrastructures dans le grand ouest pour accueillir l’activité (à Lorient pour la maintenance, à Brest pour l’assemblage des pièces, etc.)
  • Proximité des côtes qui facilitera la maintenance

Par ailleurs, les projets d’énergies marines renouvelables comme ceux du site des éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île et de Saint-Brieuc participeront à la sécurisation de l’alimentation électrique de la Bretagne. La zone retenue pour les 4 éoliennes occupe le centre du secteur de 17 km² validé par la Conférence Régionale Mer et Littoral de Bretagne. Cet emplacement plus resserré offre une plus grande compatibilité avec les usages de la mer et limite les effets sur l’environnement marin.

LE CHOIX TECHNIQUE

Le flotteur de l’éolienne développé par Naval Energies est constitué de 4 colonnes cylindriques en acier assurant la flottabilité et d’une embase ballastée assurant la stabilité. Ce flotteur semi-submersible est ancré au fond de la mer par 6 lignes de mouillage pour maintenir l’éolienne sur sa position et éviter qu’elle ne dérive. L’éolienne Haliade développée par GE RENEWABLE ENERGY offre une capacité de 6 MW soit l’équivalent de la consommation d’électricité de 5000 foyers/an. Plusieurs innovations technologiques sont mises en œuvre pour adapter l’éolienne à son environnement flottant.

Raccordement électrique

Le fuseau de passage du câble de raccordement de la ferme éolienne a été validé le 22 mars 2017 lors d’une réunion plénière organisée sous l’égide du Préfet du Morbihan et en présence de tous les acteurs de la concertation.

L’électricité produite par les éoliennes sera injectée sur le réseau au niveau du poste électrique de Kerhellegant situé sur la commune de Plouharnel. L’atterrage de la liaison sous-marine sera réalisé dans le secteur de Kerhillio sur la commune de Erdeven à environ 4 km du poste électrique existant de Kerhellegant.

Le site des éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île est raccordé au réseau public de transport d’électricité par une liaison sous-marine puis souterraine.

La liaison sous-marine

La liaison sous-marine est composée d’une gaine protectrice renfermant un seul tricâble. Suivant la nature des fonds, et afin d’assurer la sécurité de l’ouvrage, ce dernier sera, de manière privilégiée, ensouillé dans le sédiment marin. Si l’ensouillage s’avère impossible, la liaison peut être protégée par un enrochement, des matelas-béton ou des coquilles en fonte.

La liaison souterraine

A partir de la chambre de jonction d’atterrage, la liaison souterraine sera composée de 3 câbles distincts positionnés dans des fourreaux et enfouis dans une tranchée souterraine d’environ 1,50 m de profondeur.

Le raccordement et l’environnement

Le fuseau de passage retenu pour le câble en mer fait environ 28 km de longueur. Suite aux études réalisées en juillet 2018 ayant permis de déterminer un tracé évitant les zones rocheuses à l’approche de la côte, il devrait être possible d’ensouiller le câble jusqu’à son arrivée sur la plage de Kerhillio. L’ensouillage est une technique de protection du câble, de moindre impact sur l’environnement, qui présente également l’avantage de pouvoir maintenir les activités de pêche sur le tracé du raccordement.

La chambre de jonction (connexion entre le câble sous-marin  et le câble sous terrain) sera installée quant à elle sous une zone déjà artificialisée, au niveau du parking de la plage. Le parcours de la liaison souterraine d’environ 4.5 km, jusqu’au poste RTE de Kerhellegant, se fera majoritairement sous les routes existantes, sans impact donc,sur les espaces naturels.

Planning du projet

-sadesign-planning_02

Financement du projet

Partenaires

footer
Nous contacter

Vous pouvez nous envoyer votre demande ici, nous y répondrons dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt